Demands for the World Earth Day 2024

On Earth Day today, the 22nd April, we signed the following demands in French together with a number of other organizations.

REVENDICATIONS MARCHE POUR LA TERRE 22.4.2024

Le collectif d’organisations issus de la société civile ici rassemblées demande au gouvernement Luxembourgeois :

1. de s’engager de manière conséquente pour une transition ambitieuse et juste pour le Luxembourg

  1. Une préservation de la biodiversité et des ressources en eau
    • Renforcer la préservation de la biodiversité, en renforçant la législation destinée à préserver les espèces et les écosystèmes et en augmentant les soutiens financiers pour préserver cette biodiversité au Luxembourg
    • Gérer l’eau potable avec précaution, en planifiant et en développant une gestion des ressources hydrique adaptée aux nouvelles tendances climatiques
    • Protéger, renaturer et restaurer les milieux aquatiques naturels et les espaces verts
    • Créer des corridors écologiques
    • Renforcer la protection juridique de la nature
  2. Une alimentation saine et respectueuse de la planète à la portée de tou.tes
    • Soutenir une agriculture respectueuse de l’environnement à hauteur des services écosystémiques fournis
    • Mettre en œuvre resp. réadapter le PAN-Bio 2025 en collaboration avec les acteurs du secteur bio en vue d’une feuille de route tournée vers l’avenir
    • Promouvoir un élevage strictement lié au sol et la diversification agricole
    • Réorienter la consommation vers des produits locaux et à faible empreinte écologique
    • Défendre les semences paysannes dans le cadre de la réforme de la législation européenne sur la commercialisation des semences
  3. Des modes de consommation durables axés sur la réparation, le réemploi et le partage
    • Favoriser les modes de consommation axés sur la réparation, le réemploi et le partage
    • S’engager pour une mise en œuvre ambitieuse du « Ofall- a Ressourcepak »
    • améliorer les filières de recyclage
  4. Une réduction des besoins énergétiques et un développement des énergies renouvelables et locales
    • Sortir rapidement des énergies fossiles
    • Inscrire la sobriété énergétique en tant que priorité absolue
    • Développer les énergies renouvelables, locales et décentralisées
    • Continuer de manière conséquente la sortie du nucléaire et couper tout investissement à ces technologies dangereuses pour l’être humain et la planète
    • Garantir un système de tarification du CO2 socialement responsable
  5. Un habitat densifié, durable et abordable
    • Promouvoir un aménagement des territoires participatif et juste qui vise une zéro artificialisation des sols
    • Favoriser la construction écologique, circulaire et démontable
    • Favoriser le chauffage et les rénovations écologiques et lutter contre la précarité énergétique
  6. Une mobilité active, collective, électrique et partagée
    • Développer la mobilité active et les transports en commun
    • Passer à un parc de voitures légères, électriques, partagées et peu nombreuses

2. de renforcer les responsabilités du Luxembourg au-delà de ses frontières

  1. Un financement climatique juste et une contribution équitable aux pertes et préjudices
    • Faire du financement climatique une question de justice climatique
    • Impliquer les populations locales dans le financement climatique et respecter leurs droits
  2. Des relations commerciales équitables et respectueuses de l’environnement et du principe de souveraineté alimentaire
    • Promouvoir le commerce équitable, en particulier dans les achats publics
    • Dire non aux traités de libre-échange avec les pays du Sud global, comme le traité Mercosur
    • S’engager pour une mise en œuvre juste de la nouvelle loi européenne sur la déforestation
  3. Dans le cadre de la transposition de la directive européenne sur le devoir de vigilance des entreprises en matière de durabilité dans la législation nationale, adopter une législation efficace et solide, pleinement alignée sur les normes internationales, en particulier au niveau de l’inclusion de l’ensemble du secteur financier.
  4. Un secteur financier responsable
    • S’engager pour un secteur financier respectueux du climat et des droits humains
    • Mettre fin au greenwashing et au « socialwashing » dans le secteur financier
    • Garantir la participation de la société civile
  5. Une aide de coopération ambitieuse, juste et climato-compatible
    • Favoriser une aide publique au développement cohérente, transparente, climato-compatible et désintéressée
    • Mener une coopération attentive aux droits et au savoir-faire des peuples indigènes
    • Faire de la transition énergétique juste une priorité de la politique de coopération
  6. Une reconnaissance des réfugiés climatiques

3. d’amplifier une transition sociétale au service du bien commun

  1. Des politiques ambitieuses en faveur des écosystèmes fondées sur la protection, la résilience et la restauration de ces systèmes
  2. Une transition socialement juste sur le plan national et international
    • Inclure les groupes de personnes vulnérables au niveau local et régional lors des décisions liées à l’adaptation au changement climatique
    • Prendre des mesures qui protègent les personnes les plus vulnérables au changement climatique.
    • S’assurer que les alertes se fassent en plusieurs langues
    • Interdire la construction de logements et infrastructures dans les zones inondables
    • Réduire les îlots de chaleur en ville, notamment autour d’infrastructures telles que les écoles et les hôpitaux
  3. Une évolution du paradigme économique au profit du bien commun
  4. Une gouvernance participative, inclusive et transformatrice
    • Construire les conditions de l’engagement et de la participation des citoyen.ne.s dans le changement de leur mode de vie et de leur consommation au niveau local (conscientiser aux défis et possibilités d’action, soutenir l’initiative citoyenne pour des modes de consommation et de vie plus responsables et durables)
    • Instaurer le dialogue et la co-construction entre les citoyen.ne.s et les autorités publiques sur les questions climatiques et écologiques.
    • Mettre en place des instances d’évaluation et de suivi de la mise en œuvre des politiques climatiques au niveau local et national, mêlant expert.e.s et citoyen.ne.s.
  5. Une approche axée sur le genre dans les politiques climatiques
  6. Une intégration de la protection du climat et du développement durable dans les programmes éducatifs, scolaires et de formation continue, en coopération avec les organisations de la société civile.

Panel discussion of the 28th September

Panel discussion at MicroAtelier, 28.09.2023, photo by Maria Endner

In the context of the national elections, we had a panel discussion on the topic of the fight against food loss and waste on the 28th September with the moderator Patrick Azevedo and the following guests:

  • Experts
    • Dr. Rachel Reckinger, uni.lu
    • Estelle Flammang, on.perfekt
    • Svenja Zelder, IBLA
  • Representatives of the parties:
    • Jeff Boonen, CSV
    • Chantal Gary, déi gréng
    • Eric Weirich, déi Lénk
    • Luc Emeringer, DP
    • Olivier Bichel, LSAP
    • Josiane Engel, Piraten

As everyone agreed that more needs to be done, we hope for a legislative initiative in the next legislative period!

Many thanks for the participation of our guests, for the interest by the people in the public, for the co-organisation with our partners MICROTARIANS S.à. r.l.-SIS and natur&ëmwelt a.s.b.l., and for the financial support by the Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte!

End of the Distribution Days project

We have some not so good news. Foodsharing Luxembourg on the 31st January 2023 made the hard decision that the Distribution Days will cease to operate. 

The Distribution Days project faced internal problems and according to EU legislation are classified as a ‘business’, which meant they needed to comply with food standard regulations, which were difficult for a voluntary-run association.

The Distribution Days lead people to believe the whole of Foodsharing Luxembourg is a charity. Our main focus is the environmental aspect of food loss and waste, and we don’t want to compete with the many established charities providing professional support. We understand this perception during these difficult times, however this was never our goal. Our long-term aim is to have laws tackling food loss and food waste, so that the amounts of food that are thrown away are dramatically reduced.

Also, the Distribution Days were not in line with their goal of distributing large quantities any more. The main reason is that some businesses have now dramatically reduced their quantities, so this food could easily be shared between Foodsavers. We as an association are happy about this reduction in food waste! 

We recognise the huge contribution of the Distribution Days. There has been a lot of energy, passion and time put into them. We would like to thank everyone helping out at or coming to Distribution Days for their contribution to our vision to make sure that “all edible foods in Luxembourg are consumed”!

Our Foodsaving project will take over picking up and redistributing the food designated for the Distribution Days. If you want to join us as a Foodsaver, register. Our next information sessions will be announced in the upcoming weeks and are open for everybody interested to become active in Foodsharing Luxembourg.

Extended!

After our first call, our working group “Political work” at Foodsharing Luxembourg received interesting input. In addition to the situation in canteens and shops, we were e.g. told that subsidies are paid for the sowing of potatoes, not for harvesting them, and thus for reasons of profitability they often rot away meaninglessly on the fields. As your insight into different areas is really helpful for our work to improve the national legislation on food loss and waste, we extend our call.

Where do you see problems in the system? Are you aware of mistakes that lead to waste? Please contact us by November 6 at moien@foodsharing.lu.

All entries are processed anonymously.

Political Work Circle calls for help!

We need you!

The working group “Political Work” of Foodsharing Luxembourg is currently working on demands for an improvement of the national legislation on food loss and waste. The starting point should be an inventory.

For this, we would like your help! Where do the problems in the system lie? Are you aware of current failings that lead to food loss or food waste? Do you see patterns or contradictions in your everyday life, at work or at home that lead to waste?

Let us know at moien@foodsharing.lu by 15 October.

All submissions will be processed anonymously.

Nomadic Island project – call for participants

Nomadic Island is a social experiment which brings together a group of 11 artists from different EU countries and an intergenerational group of local residents. People between 12 and 99 years old can participate in the project, sharing the life of this temporary community on a daily basis.

The project is running from 18.07.22 to 07.08.22 at Thillebierg, in Differdange. Participants stay a minimum of 5 consecutive days to contribute to the artistic creations and to the daily organisation of life at the camp.

Chef Antoine Carteri from Gastronomica Luxembourg will be cooking for all the participants.

Nomadic Island is looking for members and foodsavers who are willing to help implement the anti-waste policy of Nomadic Island. Antoine has his own food providers, but we would like to integrate with delivery from foodsavers. We would be grateful to collaborate with some of you for the pick-ups and the delivery of the saved food to the Nomadic Island camp, which is situated at the Thillebierg football stadium (Rue de l’Hôpital, 4581 Differdange). 

The people who would collaborate with us could join the camp and its activities as participants of the project. They would then work together with the artists to create artworks and commit to our social experiment.

Please, find a flyer which briefly explains what it is about to participate in the Nomadic Island project. For more information on the project and the artists participating, please check the webpage of the Nomadic Island project.

Foodsavers and Foodsharing members who want to take part in the project and help us with saved food will not need to pay any participation fee.