Ateliers sur l’appréciation de la valeur et la récupération des aliments sur le festival « Kolla x Mersch »

Selon l’enquête ILRES sur le gaspillage alimentaire au Luxembourg de septembre 2022 [1], une grande partie de la population souhaite gaspiller moins de nourriture. Seulement, les gens ne savent souvent pas comment y parvenir. Foodsharing Luxembourg et la Foodsharing Akademie proposent à cet effet des ateliers interactifs gratuits le week-end du 19 et 20 août lors du festival « Kolla x Mersch » dans le parc de Mersch.

Avec différentes activités sur les thème de l’appréciation et de la récupération de la nourriture, les récupérateurs de denrées alimentaires veulent s’adresser à un large public. Le samedi, il y aura une introduction aux relations globales du gaspillage alimentaire, une séance d’information de Foodsharing Luxembourg et une projection du film « Taste the Waste » suivi d’un débat. Le dimanche, la journée débutera par une « disco soupe ». Chacun et chacune peut y participer, couper des légumes et des fruits qui seront préparés sur place et offerts à tous et toutes. Entre-temps, il sera possible d’observer un jongleur et d’apprendre à jongler soi-même. Suivront un atelier sur les questions de racisme dans le contexte des initiatives de récupération alimentaire et une autre réunion d’information de Foodsharing Luxembourg.

Vous trouverez l’offre détaillée avec les noms des intervenants, les horaires et les langues sur notre page de projet : https://www.foodsharing-akademie.org/barcamp-festival/

Environ un tiers de tous les aliments produits dans le monde ne sont pas consommés [2]. Les ressources que cela implique, telles que les heures de travail, l’eau, le transport, etc. sont ainsi tout autant gaspillées. Cela a des effets dévastateurs sur l’environnement et le climat. Selon une étude de mars 2023 publiée dans la revue spécialisée « Nature Food », les pertes et le gaspillage alimentaires étaient responsables de 9,3 gigatonnes de CO2e en 2017 [3]. Cela correspond dans l’année à près d’un tiers de l’ensemble des émissions mondiales de CO2 et presque aux émissions de CO2 des États-Unis et de l’UE réunis ! C’est entre autres pour cette raison que l’objectif déclaré des Nations unies est de réduire de moitié les déchets et les pertes alimentaires dans le monde d’ici à 2030.

Les derniers chiffres d’Eurostat sur la problématique au Luxembourg parlent d’une moyenne de 147 kg de nourriture gaspillée par personne et par an [4]. Deux tiers de cette quantité sont générés à la maison. Le Luxembourg se situe ainsi nettement au-dessus de la moyenne européenne déjà élevée de 127 kg. Il existe pourtant des solutions efficaces tout au long de la chaîne de création de valeur, dont beaucoup pourraient être mises en œuvre relativement facilement par les politiques, les entreprises mais aussi les ménages.

Foodsharing Luxembourg est une organisation non gouvernementale (a.s.b.l.) composée de plus de 700 membres bénévoles. La vision est que tous les aliments comestibles soient consommés au Luxembourg. Les bénévoles luttent contre les pertes et le gaspillage alimentaires en favorisant l’échange rapide d’aliments qui seraient autrement jetés. En sensibilisant à ce sujet et à son impact sur le climat, l’environnement et la société, et en promouvant un changement systématique, Foodsharing Luxembourg souhaite réduire drastiquement le gaspillage.

Le partenaire du projet, la Foodsharing Akademie, souhaite sensibiliser au thème du gaspillage alimentaire et informer sur ses relations et conséquences globales par le biais de diverses offres et matériels éducatifs. Les apprenants sont rendus attentifs à leurs propres possibilités d’action et sont motivés à agir eux-mêmes afin d’obtenir l’effet multiplicateur souhaité.

Le même week-end, un barcamp international du mouvement Foodsharing aura lieu au centre SNJ de Marienthal, avec pour objectif principal une meilleure mise en réseau transfrontalière et un apprentissage mutuel. Des participants de Belgique, d’Allemagne, de Grande-Bretagne, du Luxembourg, des Pays-Bas et d’Autriche y seront présents, ainsi qu’au festival de Mersch plus tard dans la journée.

Les deux événements sont soutenus par le programme Erasmus Plus de l’Union Européenne et l’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte.

Pour plus d’informations, Foodsharing Luxembourg se tient à votre disposition.

[1] Sondage ILRES, Septembre 2022: https://antigaspi.lu/wp-content/uploads/2022/09/Ilres_Le-gaspillage-alimentaire_sept-2022.pdf
[2] United Nations on food loss and waste: https://www.un.org/en/observances/end-food-waste-day
[3] Cradle-to-grave emissions from food loss and waste represent half of total greenhouse gas emissions from food systems: https://www.nature.com/articles/s43016-023-00710-3.epdf
[4] Chiffres sur les pertes et gaspillages alimentaires dans l’UE en 2020 publiés par Eurostat, 2022: https://ec.europa.eu/eurostat/en/web/products-eurostat-news/-/ddn-20220925-2

Revendications politiques contre la perte et le gaspillage alimentaire

Communiqué de presse Foodsharing Luxembourg, 21 mars 2023

À l’occasion des élections nationales de cette année et de l’acuité de la crise climatique, Foodsharing Luxembourg a.s.b.l. publie des revendications à l’attention des responsables politiques luxembourgeois pour lutter contre les pertes et le gaspillage alimentaires.

« Environ un tiers de tous les aliments produits dans le monde n’est pas consommé ! » indique Michelle Kleyr, cofondatrice de Foodsharing Luxembourg, « Les ressources que cela implique, comme les heures de travail, l’eau, le transport, etc. sont donc tout aussi inutiles ». Ceci a des conséquences désastreuses sur l’environnement et le climat. Ainsi, Daniel Waxweiler, cofondateur de l’association, explique : « Selon le rapport du GIEC de 2019, entre 2010 et 2016, la perte et le gaspillage de nourriture ont été responsables de 8 à 10 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre ».

Michelle Kleyr se réfère à la situation nationale, particulièrement frappante : « Au Luxembourg, selon les derniers chiffres d’Eurostat, cela correspond en moyenne à 147 kgs par personne et par an. Les deux tiers de cette quantité sont générés à la maison. Le Luxembourg se situe ainsi nettement au-dessus de la moyenne européenne déjà élevée de 127 kg ». Il existe pourtant des solutions efficaces tout au long de la chaîne de création de valeur, dont beaucoup pourraient être mises en œuvre relativement facilement par les politiques. D’autres pays de l’UE, comme la France, l’Italie, la Roumanie, l’Espagne et la République tchèque, ont déjà introduit des mesures légales dans ce domaine. Daniel Waxweiler souligne : « Au Luxembourg aussi, nous avons besoin de toute urgence d’une meilleure législation contre les pertes et le gaspillage alimentaires! ».

Nos 9 revendications ont été publiées sur notre site web en février et envoyées aux ministères de l’environnement et de l’agriculture ainsi qu’à tous les partis.

Plusieurs organisations luxembourgeoises ont déjà manifesté leur soutien public à nos revendications. La liste est régulièrement mise à jour sur notre site web.

[1] United Nations on food loss and waste: https://www.un.org/en/observances/end-food-waste-day
[2] Rapport spécial du GIEC sur les changements climatiques et les terres émergées, août 2019 (Chapitre 5)
[3] Chiffres des pertes et du gaspillage alimentaire pour 2020, Eurostatt, 2022: https://ec.europa.eu/eurostat/en/web/products-eurostat-news/-/ddn-20220925-2 

Fin du projet Distribution Days

Nous avons une nouvelle à annoncer, et malheureusement ce n’est pas une bonne nouvelle pour les Distribution Days. Le 31 janvier 2023, Foodsharing Luxembourg a pris la décision difficile de mettre fin aux Distribution Days.

Le projet des Distribution Days a été confronté à des problèmes internes. En effet, selon la législation européenne récente, les Distribution Days sont classés comme des « entreprises ». Ceci signifie qu’elles doivent se conformer aux normes alimentaires strictes des magasins alimentaires, ce qui est difficile pour une association constituée de membres bénévoles.

Les Distribution Days laissent croire que l’ensemble de Foodsharing Luxembourg est une organisation caritative. Or, notre objectif principal est l’aspect environnemental en luttant  contre la perte et le gaspillage de nourriture. Nous ne voulons pas entrer en concurrence avec les nombreuses organisations caritatives établies qui fournissent un soutien professionnel aux personnes ayant besoin d’une aide régulière. Nous comprenons cette perception en ces temps difficiles, mais cela n’a jamais été notre objectif. Notre objectif à long terme est d’avoir des lois qui s’attaquent à la perte et au gaspillage de nourriture, afin que les quantités de nourriture jetées soient considérablement réduites.

En outre, les Distribution Days ne correspondaient plus à leur objectif de distribuer de grandes quantités de nourriture. La raison principale est que certaines entreprises ont maintenant réduit considérablement leurs quantités, de sorte que la nourriture récupérée peut facilement être partagée entre les Foodsavers effectuant les récoltes individuelles en magasins. En tant qu’association, nous sommes heureux de cette réduction du gaspillage alimentaire ! 

Nous reconnaissons l’énorme contribution des Distribution Days. Beaucoup d’énergie, de passion et de temps y ont été consacrés. Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont aidé ou participé aux Distribution Days pour leur contribution à notre vision de faire en sorte que « tous les aliments comestibles au Luxembourg soient consommés » !

Notre projet Foodsaving se chargera de ramasser et de redistribuer les aliments jusque là destinés à être distribués pendant les Distribution Days. Si vous souhaitez nous rejoindre en tant que Foodsaver, inscrivez-vous. Nos prochaines sessions d’information seront annoncées dans les semaines à venir et sont ouvertes à toute personne intéressée à devenir active dans le Foodsharing Luxembourg.